Le blog des RPP

21 juin 2018

LE CHÂTEAU DE LA BRIARDE

Au départ de WYLDER, une succession de petites routes goudronnées et de chemins de terre entre haies et champs nous conduit à West-Cappel où l'on voit quelques aspects du château caché par les arbres.

L'église St Sylvestre du village érigée fin 15ème, début 16ème siècle est une hallekerque remarquable par son homogénéité.

Samedi 16 juin, le groupe de 18 participants était conduit par JOSETTE et DANIEL .

Posté par Le blog des RPP à 13:48 - Permalien [#]


13 juin 2018

MONT NOIR - MONT ROUGE

En ce samedi 2 juin, sous la conduite de PATRICK, nous étions 9 randonneurs au départ de l'église de LOKER (B).
Loker (Locre en français) est une section de la commune belge d'Heuvelland située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale. Loker est plutôt un endroit calme pour se poser, et découvrir les alentours en marchant, le mont noir, le mont rouge avec sa belle forêt et les très beaux points de vue sur la plaine flamande surtout avec le soleil. Nous sommes revenus au point de départ après une boucle de 11 km 500 et 250 m de dénivelé positif.
Merci à Nicole pour les photos.
Amis randonneurs à bientôt sur d'autres chemins de randonnée.

Posté par Le blog des RPP à 12:00 - Permalien [#]

12 juin 2018

SENTIER MONTGARDIN + ECOTTIERS

Sous la conduite de MICHELINE et PATRICK, ce dimanche 10 juin au matin, une joyeuse bande de gais lurons découvrit le château de Dippendal et le moulin de Bouquehault par des chemins agricoles et forestiers.

Le midi l'estaminet de la placette du village Bouquehault nous accueillit comme un vrai "café rando".

Six acolytes par un prompt renfort s'ajoutérent pour la balade de l'après midi sur la crête d'Ecottes. L'un deux par son kilt émoustilla les dames et la conversation fut souvent axée: savoir s'il le portait dans la tradition écossaise ...

Bonne humeur, convivialité, fou-rire tout au long de cette journée.

Merci à Jeannot pour les vues, aux participants.

Posté par Le blog des RPP à 12:30 - Permalien [#]

11 juin 2018

ÉVOQUONS QUELQUES SOUVENIRS DE 39/45 (1)

1

Samedi 9 juin, 18 randonneurs(euses) présents devant l'église de LEDRINGHEM pour parcourir les 10 Kms du projet de sentier de mémoire sur le thème de la deuxième guerre mondiale

Accompagnés de Guy Rommelaere, historien du site de "La plaine au bois", nous avons tout au long du parcours été très intéressés par ses commentaires sur les faits historiques et de bravoure qui ont permis de retarder l'avance allemande lors de l'opération "Dynamo". Des "détails" qui n'ont pas été évoqués dans le récent film de Xavier Dolan "Dunkirk".

Rendez vous le samedi 23 juin à Wormhout pour la deuxième partie du circuit.

Andrée - Claude - René 

2

Posté par Le blog des RPP à 10:35 - Permalien [#]

08 juin 2018

LE SENTIER DES 2 MOULINS

C'est sous une météo très estivale en ce premier dimanche de juin, que nous entamons le sentier des 2 moulins entourés de 21 RPP emmenés par JANINE & JEAN.

Après une halte pour le déjeuner au café "Au Duc de Guise" nous repartîmes pour 7 kms  vers le marais de Guines, le sentier de la Calaisienne et le  chemin du hâlage. Comme habitude, c'est dans la bonne humeur et la  convivialité que nous découvrons cette magnifique région.

Encore merci aux participants.

   

LE SENTIER DES 2 MOULINS  11 KMS  ET CELUI  DU HALAGE ET DE LA CALAISIENNE : 7 KMS

La commune de GUINES se situe à 12 kms de Calais, s’étend sur 26,4 km2 et compte 5786 habitants en 2006 dernier recensement . Elle est composée, au Nord, d’une partie basse longtemps recouverte par les eaux de la mer puis devenue marais avant d’être en grande partie asséchée ; c’est ici que se termine la plaine de Flandre maritime. Le sud, au contraire, monte jusqu’à une altitude de 147 m ; il est principalement constitué d’une forêt domaniale de 780 HA.

Le vairé d’or et d’azur correspond aux armoiries des comtes de Guines, il était surmonté d’une couronne comtale qui a été interdite à la Révolution. Les trois fleurs de lys ont été ajoutées pour marquer le retour du comté de Guines AU ROYAUME DE France , en 1558.

Au moyen âge la motte féodale est surmontée d’un impressionnant donjon ; détruit par les forces françaises après la reprise de la ville en 1558, il est remplacé par une maison forte destinée à loger le commandant de la place. Inutilisée à partir de 1661, la bâtisse menace ruine et la décision est prise de la démolir. Mais elle comporte, depuis 1630 une cloche bien utile aux habitants. Aussi est-il décidé de la remplacer par une tour au sommet de laquelle est installée une horloge. Cette tour est édifiée, en 1763, grâce au financement de Pierre Lenoir, tanneur à Guines. Même si sa toiture et son campanile ont été modifiés depuis, elle possède toijours sa cloche de 1634 qui sert de timbre à l’horloge.

L’église SAINT PIERRE : A la libération de Guines en 1558, il ne reste qu’une seule des trois églises du moyen âge. Endommagée, elle est restaurée avant d’être abattue en 1661.A l’exception de sa tour carrée et de son clocher. Les travaux de reconstruction prennent deux ans.

 La cloche de 1567 réalisée au départ pour le village d’Arnèke a été remplacée le 19 Octobre 1864, par 3 petites cloches dont les principaux donateurs sont les familles Filley de la Barre, de Guizelin, Rébier et Thouimin.

Sur la place des tilleuls on peut voir la statue du Duc de Guise , celui-là même qui libéra Guines et tout le calaisis de l'occupation anglaise en1553.

Après le départ des Anglais suite à 207 années d'ocupation Guines entre dans "le Pays Reconquis". Le Duc de Guise fait raser le château pour qu'il ne puisse servir à aucune autre troupe et le centre ville se déplace peu à peu vers l'espace laissé libre par le château. Une importante communauté protestante se porte alors acquéreur des terres mises en adjudication.

LE SENTIER DES 2 MOULINS : Moulin aux corneilles ; dans les textes anciens, on retrouve la trace d’un chemin menant à la forêt « le chemin de la justice » il menait aux fourches patibulaires ou gibets de justices seigneuriaux.

 Le secteur était souvent envahi par  les corbeaux qui venaient tournoyer et croasser autour des suppliciés. Puis un moulin à « moudre grains » fut installé ; Le dernier meunier s’appelait Gustave Mantez-Leblond, il cessa de broyer le froment en 1928.

 Moulin à huile : situé sur la route qui relie Guines à Ardres est le plus visible et le plus connu . Ce moulin baptisé autrefois "le moulin des trois frères" dépourvu d’ailes apparait sur le plan cadastral de 1833 ainsi que la maison.

 

Posté par Le blog des RPP à 10:09 - Permalien [#]