Le blog des RPP

16 février 2018

DU CIRCUIT DE GODEWAERSVELDE AU SENTIER DES FRAUDEURS

En ce dimanche 11 Février 2018 très ensoleillé au départ de GODEWAERSVELDE et par des chemins plus que "boueux", 29 randonneurs(ses) le matin et 24 l'après-midi guidés par JANINE et JEAN ont parcouru les 12 kms le matin  dans la bonne humeur et la convivialité. En cours de chemin, on a pu  découvrir le Mont des Cats, le Mont Cassel et le Mont des Récollets.

Après une pause le midi au café rando"LE CALIBOU &CO " ouvert depuis Juillet 2017, et après avoir dégusté les tartines au fromage du Mont des Cats, la soupe au chou rouge et la bonne pâtisserie du patron pour certains, nous voici repartis pour les 11 kms de l'après-midi toujours sous un beau soleil.

Merci à tous les participants .

 Au pied du Mont des Cats et de son abbaye renommée se trouve GODEWAERSVELDE, classé Village Patrimoine.

L'économie de l'après-guerre, dynamisée par la proximité de la frontière, a laissé un patrimoine riche et diversifié (ancienne gare, halle à houblon, brasserie...). Le musée de la Vie frontalière et les estaminets contribuent à restituer ces atmosphères d'antan.

Au centre du village  se trouve l'église Saint-Pierre de style néogothique. L'ancienne hallekerke du XVIè siècle fut détruite par un incendie, puis reconstruite en 1906. 

Le "musée de la Vie Frontallière" . Ce bâtiment était jusqu'en 1988 le presbytère du village, entouré de son jardin traditionnel. Il est devenu aujourd'hui un musée relatant la vie d'un village marqué par la présence proche de la frontière, au travers  de la douane et de la fraude.

La "Brasserie ST ELOI", Ce bâtiment ancien témoigne d'un savoit-faire local : l'importante activité brassicole de Godewaersvelde au début du XXè siècle . Cette culture du houblon a laissé une forte empreinte dans cette partie de la Flandre. 

Les "Estaminets" , Sur le principal carrefour du village plusieurs estaminets sont encore solidement implantés.

La "Halle à houblon", La présence de la halle à houblon et de la halle à grains, situées de part et d’autre de l’ancienne voie de chemin de fer où se situe aujourd’hui la Place Verte, sont la preuve du passé industriel du village. Leurs propriétaires étaient de riches négociants locaux.

 

  

Posté par Le blog des RPP à 16:38 - Permalien [#]


15 février 2018

BALADE DANS LA CAMPAGNE DE WATOU

Après cet épisode neigeux, nous pensions que cette randonnée aurait été annulée dû à l'alerte orange mais pas du tout, monsieur soleil s'est montré généreux en ce samedi après-midi.
Nous étions 20 randonneurs pour un parcours de 11 km, départ de l'église de WATOU emmenés par PATRICK.

Cette randonnée nous permet d'explorer le paysage frontalier, de Watou, des deux côtés de la frontière franco-belge ou de la "Schreve". Pour une grande part, la frontière est formée ici par la Heidebeek, qui se jette dans l'Yser à Roesbrugge-Haringe.
Et toujours cette bonne humeur présente dans tout le groupe, merci à Marie-Christine pour les photos 


A bientôt sur d'autres chemin de randonnée 
Patrick

Posté par Le blog des RPP à 08:10 - Permalien [#]

02 février 2018

AZIE IN VLAANDEREN

Dimanche 28 janvier, 34 randonneurs sous la conduite de MARYVONNE et JEAN-PIERRE sillonnèrent, par un temps gris mais sans pluie et une température clémente, des chemins boueux à souhait et des petites routes de campagne autour des villages de DIKKEBUS et Voormezele au S-E d’Ypres ainsi que de l’étang de Dikkebus (32ha) créé au 14ème s. par un barrage sur la Kemmelbeck et qui, de nos jours encore,  alimente en eau la ville d’Ypres.

Lors de la Grande Guerre ils furent détruits car ils étaient au cœur du front du “Saillant d’Ypres“ haut lieu de combats particulièrement meurtriers pour les troupes essentiellement britanniques mais aussi françaises et belges d’un côté, allemandes de l’autre.

Quatre batailles s’y déroulèrent : 

  • Du 14 octobre au 22 novembre 1914
  • Du 22 avril au 25 mai 1915
  • Du 31 juillet au 10 novembre 1917, période au cours de laquelle les allemands utilisèrent pour la 1ère fois le gaz “moutarde“ ou “ypérite“. Début juillet de cette 3ème bataille, le général Haig (général en chef des armées britanniques) fit pilonner les positions allemandes par 2300 canons qui tirèrent 4 millions d’obus. Il gagna peu de terrain mais fit 250000 morts, blessés et disparus britanniques et 170000 allemands. De ce fait, Haig fut considéré comme l’archétype des généraux qui, durant cette guerre, seront responsables de carnages insensés. Les nombreux cimetières militaires qui jalonnent le parcours en sont la preuve. Nous en avons longé 9 sur les 20 kms de la randonnée.
  • Du 9 au 29 avril 1918, la 4ème bataille d’Ypres entraina la perte des positions acquises en 1917. Ypres ne fut libérée qu’en septembre 1918.

La pause du midi se déroula au café “De Kroon“ (la couronne) à Voormezele où si le patron est belge, la patronne est thaïlandaise, ce qui explique la décoration du lieu (objets, souvenirs exotiques, photos de l’ex-roi thaï et de l’actuel…). Au cours de celle-ci, la présence de clients habituels dont l’un d’eux fit office de serveur, créa une ambiance sympathique et participa à la convivialité habituelle des RPP. 

Les animateurs de cette randonnée remercient les randonneurs d’être venus aussi nombreux.

  

Posté par Le blog des RPP à 06:00 - Permalien [#]

31 janvier 2018

DE LA DUNE MARCHAND A LA DUNE DU CALVAIRE

Samedi 27 janvier, depuis le parking de l’OT de BRAY-DUNES, avec RENE ils étaient 18 randonneurs prêts à affronter les dunes de la localité.

La dune du Perroquet fut traversée sans oublier de gravir le promontoire du Calvaire des Marins.

17

Se dirigeant vers l’Est, ils purent traverser la Dune Marchand avec, en fond sonore, les airs du carnaval Dunkerquois venus de Zuydcoote où se déroulait la Bande annuelle.

DE LA DUNE MARCHAND A LA DUNE DU CALVAIRE 27

DE LA DUNE MARCHAND A LA DUNE DU CALVAIRE 27

Posté par Le blog des RPP à 05:00 - Permalien [#]

24 janvier 2018

LE GR120 DE L'ARSENAL A BOURBOURG

Nous étions 20 RPP guidés par JANINE et JEAN pour une rando de 10,5 kms le matin sans pluie afin de découvrir la campagne Gravelinoise.
Après s’être restaurés au café « Le Centre » à Bourbourg avec un accueil sympathique, nous reprîmes la route pour 10,5 kms sous une petite pluie par le GR120 en passant par St Georges sur l’AA. 
Merci aux participants qui par leur présence nous encouragent à préparer d’autres randos
Gravelines: est une commune française située dans le département du Nord.
La ville fait partie de la Communauté Urbaine de Dunkerque qui  regroupe 17 communes et 200 704 habitants.
Liée à la mer du Nord, Gravelines était à l’origine un village de pêcheurs spécialisés à la pêche à la morue en Islande, dont souvent de nombreux marins ne revenaient pas laissant de nombreux orphelins. Aujourd’hui elle est principalement connue pour abriter la centrale nucléaire la plus puissante de France.
Gravelines est une ville au passé riche. Reconnue comme étant une "cité fortifiée", elle regorge de nombreuses richesses naturelles, culturelles et historiques.
Son patrimoine et sa proximité avec l’Angleterre, la Belgique et les Pays Bas participent au tourisme local. La ville est classée parmi les « 105 » plus beaux détours de France. La ville dispose de nombreuses infrastructures sportives.
La Centrale nucléaire  est la seconde centrale la plus productive d’Europe 35 TWH produits par an.
L’Usine d’Aluminium  depuis 1991 et 570 personnes, appartenait au groupe RIO TINTO ALCAN ; GFG Alliance branche industrielle de Liberty House  a annoncé une offre ferme de rachat du site Aluminium  DKE et qui sera finalisée au 2ème trimestre 2018.
La Ferme Aquacole Aquanord leader français dans la production de bars et dorades.
Au total 300 entreprises sont implantées sur la commune.
L’enceinte fortifiée fût conçue sous Charles Quint et les rois d’Espagne. Elle fût légèrement remaniée par Vauban à la fin du XVIII è siècle .
Le Château appelé aujourd’hui l’ARSENAL date du XVIè siécle et à été restauré par Vauban en 1654.
L’Eglise St Willibrord fût détruite par un ouragan sous le 1er empire. Édifiée en 1598 cette église était de type Hallekerque. Aujourd’hui seule la façade est d’origine avec un remarquable portail renaissance.
Le Beffroi  construit en 1827 à été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de L’UNESCO.

Posté par Le blog des RPP à 21:30 - Permalien [#]